La Loge

par: Michèle Michaud

C’est le point du milieu dans lequel je me retire
Où le reste du monde n’a pas ses entrées
L’Atelier de ma vie, de ma pierre à polir
L’Égrégore sur lequel veillent mes pensées

Son rite magnifique empreint de solennel
Jour après jour résonne dans ma tête
De son écho émane toujours un mystérieux appel
Réunissant les êtres sur une ligne parfaite.

Soleil vénérable éclairant nos travaux
Lune charitable libérant nos émotions
Sur les colonnes, chemins de feu et d’eau
Se rejoignent les âmes en pleine communion.

Droiture et rectitude sont en ce lieu, inséparables
Et si parfois, les marches sont difficiles à gravir
Les bras et les mains se tendent, témoins admirables
D’une fraternité qui ne cessera jamais de grandir

La Loge est le point du centre de mon cœur
J’écoute son respire, son sang pulse dans mes veines
Elle est la place de tous mes Fr&res et Sœurs
Temple vivant et sacré où nos volontés s’enchaînent.