3ème missive /8

Qu’est ce que l’Initiation?

initTu sais déjà que la Franc-Maçonnerie est une société secrète et initiatique. Pas tellement secrète, nous pourrions plutôt dire discrète, mais sûrement initiatique, du moins au sens original du mot.

Initier vient du latin « initium » qui veut dire commencement, aussi l’initiation n’est-elle qu’un début.

Après la cérémonie de réception que nous appelons l’initiation, tu verras s’ouvrir devant toi les portes du Temple et tu pourras aller en visiteur dans d’autres Loges, ici ou ailleurs, mais en réalité nous ne te donnerons qu’un passeport, une clé et rien d’autre. De passif tu devras devenir actif.

Être initier, au sens ésotérique du mot, c’est connaître, savoir, comprendre et agir. « Être » ne vient pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Tu devras t’initier toi-même. Il est certain que l’aide extérieure peut être précieuse, mais personne ne pourras faire à ta place ce « travail », ce changement ou cette mutation qui seul permet de devenir un initié. Combien se vantent d’être des « Initiés » qui n’ont qu’un vernis, souvent livresque, qui les font confondre savoir et connaissance.

D’autres se taisent, la « Science » étant incommunicable, ils sont auréolés d’une connaissance profonde, mais ne sont en réalité que l’âne de la fable : « Très grave et ne pensant à rien ». D’autres enfin vont parler par paraboles et par énigmes, cachant leur ignorance sous le couvert du « secret » d’un grade supérieur ou d’un ésotérisme inaccessible à qui n’a pas reçu l’illumination.

Les initiés, les vrais, cherchent à te communiquer leurs découvertes, à te mettre sur la voie, à t’aider à approfondir l’immensité de ton être.

Et pour cela, faut-il être passé par l’initiation?
Pas obligatoirement. Il y a d’autres voies, mais celle-ci en est une qui a fait ses preuves. C’est un moyen efficace pour celui qui veut connaître, tout en étant inutile à celui qui attend l’illumination d’ailleurs.

Tout le monde peut mettre la chance de son coté, mais elle frappera rarement à la porte de l’endormi qui attend les résultats de la loterie et sera incapable de la conserver quand elle ouvrira sa porte, parce qu’il n’y sera pas préparé.
Autre chose t’effraye. Tu penses entrer dans le Temple de Satan, de l’immoral et de la profanation.

Que n’a-t-on écrit comme absurdités sur la cérémonie de l’initiation! C’est tellement facile de parler de ce que l’on ne connaît pas.

Voici une conversation type que tu pourrais entendre :

  • Comment, vous, une personne si bien, pouvez vous participer à des messes noires, sabbats et autres profanations?
  • Qui vous a parlé de cela?
  • Des gens ……. Qui ont lu des livres.

Et l’on brode sur la légende, la rumeur va s’amplifiant. Nous avons tous entendu de ces « vérités » sans fondements qui vont du meurtre rituel à l’assassinat du parjure, en passant par des scènes orgiaques sur un candidat nu, attaché et sans défense.
Crois-tu réellement que j’ai participé à de telles cérémonies?

Au cours de l’initiation, il y a des épreuves, physiquement très supportables, moralement très acceptables, psychologiquement très profondes et spirituellement très élevées, mais personne à ma connaissance n’en est mort, ni devenu fou.

Ces épreuves, quand tu les auras subies, il te restera à les comprendre, les assimiler, les intégrer. C’est après seulement que commence la véritable initiation.

Tu es comme un voyageur qui pénètre dans un jardin qui lui a semblé digne d’intérêt. Tu peux le traverser en pensant : « Ce n’est rien qu’un jardin », ou encore : « Il est bien beau, mais il ne faut pas couper les fleurs », ou enfin : « C’est dommage que je ne puisse pas rester plus longtemps ». Mais tu peux aussi admirer, profiter de toute cette ordonnance ou ce désordre savamment étudié, prendre ton temps et avoir envie de revenir.

L’Initiation est pareille à ce jardin, pour l’avoir subie, tu auras envie de la revoir, puis de la comprendre, ensuite de l’approfondir, enfin de la transmettre et c’est ce jour-là que tu seras sur le chemin de la réalisation.

Je ne conseil pas d’en savoir trop. Ça ne se passe jamais comme dans les livres, tu perdrais de ta spontanéité à vouloir retrouver ce à quoi tu t’attendais. Chaque chose en son temps.
Si tu veux être initiable, il faut être prêt; si tu veux recevoir l’initiation, il faut être ouvert et réceptif; si tu veux devenir initié, il faut comprendre, à travers ton être (j’allais dire : tes tripes), ce que la tradition nous a transmis dans son meilleur.

Ton Ami.