2ème missive /8

Les Origines de la Franc-Maçonnerie

OI-100Parmi les milliers de livres qui ont été écrits sur la Franc-Maçonnerie, tu en as peut-être lu quelques-uns et tu es déjà perdu quand à l’origine de notre Ordre. Comme je te comprends, Anderson et Bazet faisaient remonter à Adam nos origines et Marc Debarride attribue à Dieu lui-même la création de cette merveilleuse institution, puisqu’il n’était rien d’autre que le Grand Architecte de l’Univers, et comme moi tu sens le doute monter en toi.

Soyons réalistes. C’est en 1717 que la Maçonnerie spéculative (dite aussi philosophique) fut créée à Londres par quatre Loges qui décidèrent de fusionner en une Grande Loge.
Les Constitutions d’Anderson, écrites en collaboration avec Désaguliers (deux pasteurs et donc des ecclésiastiques) furent rédigées en 1723 et sous des modifications de forme, restent toujours la base de notre « Loi Maçonnique ». C’est donc à cette époque que l’on peut faire remonter l’histoire.

Et avant?
Avant, c’est la légende!

Tu connais le principe de l’œuf et de la poule. Est-ce que la poule a été créée avant l’œuf ou l’œuf avant la poule? Comment savoir réellement la vérité en dehors de tout document officiel!
Apprends pourtant que ces quatre Loges étaient régulières, elles ont donc obtenu leur régularité de quelqu’un. Sache aussi qu’il existait à travers le monde d’autres loges toutes aussi régulières.
Ce que l’on sait, c’est qu’il existait auparavant une Maçonnerie dite opérative ou de métiers, qui acceptait dans son sein des Maçons spéculatifs dits acceptés. Plus, chacun retournant de son coté, il est resté chez les « Opératifs », le « Compagnonnage », qui s’est répandu en Amérique du Nord sous la forme des Chevaliers du Travail (Knights of Labour) et chez les « Spéculatifs », la « Franc-Maçonnerie ».

L’histoire du Compagnonnage remonte quand à elle, à 1498, époque à laquelle Conrad Wogt, l’un des architectes de la Cathédrale de Strasbourg, obtint de Maximilien 1er l’approbation des statuts de la Confrérie par une cédule datée, à Strasbourg, du 3 octobre 1498.
Citons au passage que, sur les registres du Bourg d’Aberdeen, en Écosse, il est fait mention des « Maçons de la Loge » en 1483.

Et avant? Y avait-il l’œuf ou la poule?
On est en droit de supposer que les Maçons de Strasbourg, comme ceux d’Aberdeen, n’étaient que les continuateurs d’une longue tradition, celle des « Collégia » romaines, des pythagoriciens, et des temples de Memphis.

Les « secrets » des Maçons Opératifs ont été si bien gardés et le sont sans doute encore dans le fond des Cayennes, que certains sont définitivement perdus. Les autres sont enfermés dans le « cœur » des Compagnons modernes qui savent la valeur d’un serment de silence. Ces secrets consistent essentiellement dans des « trucs » de métiers qui permettent des réalisations souvent impossibles même avec la technique moderne et oblige souvent les ingénieurs à faire appel aux « Initiés ».

Ces « Secrets », les Maçons Spéculatifs nous les ont transmis sous forme de symboles que nous retrouvons dans les édifices religieux et notamment dans les Cathédrales et les Églises. C’est par la voie des signes et des symboles qu’il est possible de faire remonter la tradition à l’antiquité par l’étude des ruines et par l’archéologie.

Comme nous sommes loin de la Franc-Maçonnerie!
Pas du tout! Les préoccupations de l’homme moderne, dans la recherche de l’absolu, sont très proches de celles de nos ancêtres dans la recherche du Divin.
Le secret de la naissance, de la vie et de la mort, n’a toujours pas été percé. Même si chaque découverte fait avancer la science, elle pose plus de problèmes qu’elle n’apporte de solutions.
En avançant pas à pas dans le labyrinthe des symboles, tu trouveras peut-être la solution, mais si tu te trouves toi-même, tu auras découvert, entre autres choses, l’équilibre qui est le meilleur des médicaments contre le « stress », ce mal des temps modernes.

Est-ce que j’ai pu répondre un peu à ta question?
Aucune société initiatique ne peut affirmer, ni surtout prouver son origine réelle et sa continuité sans failles à travers les siècles. Tout ce que nous pouvons t’offrir, c’est 250 ans de continuité, 500 ans de certitudes, un millénaire d’hypothèses et une humanité de comparaisons.

Maintenant, il ne te reste plus qu’à demander ton initiation pour en savoir plus long.

Ton Ami.