1ère missive /8

Qu’est-ce que la Franc-Maçonnerie?

equerre_compasPeux-tu prendre le temps de t’arrêter et de te reposer un instant devant cet édifice?
Qu’il soit grand et noble ou petit et modeste, richement décoré et orné des deux colonnes et de symboles mystérieux ou dénudé et anonyme, tu es devant le Temple de la Pensée, car c’est ici que se réunissent les Francs-Maçons ou Maçons Libres, en anglais « Free-Masons ».

Regarde autour de toi les passants, ceux qui savent, tout comme toi, que derrière ces murs il se passe quelque chose de grave et d’important, mais surtout de mystérieux, pour la bonne raison que ses membres, ses adeptes sont tenus au « secret », bien qu’il existe toute une littérature abondante pour dévoiler ce que le « Profane » que tu es ne devrait pas savoir.

Par cette porte sont passés des Rois, des Princes et des Prix Nobel, comme des humbles et des anonymes et tous y ont laissé inscrit dans la pierre la marque de leur passage. Des hommes et des femmes qui avaient la gloire, la fortune, la puissance ou, tout simplement la paix, qui n’avaient besoin d’aucun titre supplémentaire à leur blason, se glorifiant pourtant d’appartenir à l’Ordre.

Et pourtant!

Pourtant, ils durent subir les interdits, les vexations ou le mépris des autres puissants dont l’ignorance ou la peur étaient les seuls mobiles. Des êtres que tu côtoies chaque jour et qui sont peut-être tes amis, que tu respectes ou que tu vénères même, sont, sans que tu le saches, des Francs-Maçons; ils ont été excommuniés par presque tous les Papes depuis Clément XII en 1738 alors qu’à cette époque 27 ecclésiastiques occupaient des postes de « Vénérables » ou présidents de Loges en France, pour ne citer que ce pays; ils ont été pourchassés par tous les gouvernements totalitaires de nombreux pays et sont encore interdits en plusieurs endroits.

N’oublie pas, mon ami(e), que si en Amérique du Nord les Francs-Maçons défilent dans les rues avec tous leurs décors, somptueux comme on sait les faire ici, si en Grande Bretagne ils s’honorent de leurs grades et qualités maçonniques comme d’un titre de noblesse, ils se cachent encore dans certains pays d’Europe ou d’Amérique du Sud où leur appartenance pourraient leur porter préjudice.

Regarde-les ces passants, nul n’est indifférent. L’un d’eux va faire son signe de croix devant la maison du « Diable », sans se douter que son directeur de conscience entre par cette porte plusieurs fois par mois; un autre jouera les esprits forts : « Il n’y a rien là! », parce que personne ne lui aura entr’ouvert la porte, quand à ce dernier, il maugréera contre cette seconde « Mafia » qui occupe tous les postes auxquels il n’a pu accéder.

« Si la curiosité te pousse ici, retire-toi! »

Mais si ta soif de connaissances est intarissable, tu peux m’accompagner car je vais pour toi entrouvrir les « Portes du Temple », te révéler tout ce que je peux te dire de nos secrets sans trahir le serment qui me lie.

Mais notre secret n’est autre que la « Parole Perdue » que chacun peut retrouver s’il la cherche. Il est inscrit dans la pierre, dans les décors, dans le rituel, dans les symboles, dans tout ce qui l’entoure. Mais la « Lumière luit dans les Ténèèbres et les Ténèbres ne l’ont point comprise », aussi ne t’étonneras-tu pas s’il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.

Ici, tu peux trouver ce que tu cherches, mais seulement si tu le veux et si tu sais ce que tu veux. Si tu cherches l’amitié, tu trouveras la « Fraternité »; si tu cherches l’élévation, tu trouveras la « Plénitude »; si tu as soif de connaissances, tu trouveras le « Savoir ».
Rien d’autre ne te sera donné, tu ne recevras que les moyens de tout obtenir mais cette clé vaut à elle seule plus que tous les trésors de la terre car elle pourra te servir toute ta vie.
Par contre, tu donneras beaucoup, car il te sera beaucoup demandé. Mais tout ce que tu donneras te sera rendu au centuple, chacun de tes pas t’apportera plus de satisfaction que tu n’aurais osé l’espérer.

Pourtant, n’espère pas pénétrer dans le sein de nos mystères si tu n’es pas prêt à venir parmi nous. Nos critères de sélection ne sont pas ceux du commun. Nous ne connaissons qu’un seul critère de sélection; la noblesse de l’âme; nous n’exigeons de nos membres rien d’autre que la sincérité; nous t’accorderons notre confiance pour autant que tu nous donnes la tienne. Partout où tu iras dans le monde, tu pourras alors retrouver des amis et même plus: une famille, car ce sont des Frères et des Sœurs que tu trouveras.

Alors! Veux-tu que nous fassions ensemble les premiers pas dans cette société philosophique, philanthropique et morale?

Ton Ami.